Bạn đang ở: Trang chủ / Nhân vật / Des serpents dans le Jardin d'Eden

Des serpents dans le Jardin d'Eden

L'auteur parle de son roman graphique UNE SI JOLIE PETITE GUERRE, Saigon 1961-63 (Denoël, 2010)


DES SERPENTS DANS LE JARDIN D'EDEN


Marcelino TRUONG

bia

En janvier 1961, John F. Kennedy devient le 35e président des Etats-Unis. Déterminé à endiguer le communisme en Asie, il lance le Projet Beef-Up, destiné à renforcer l’aide militaire et économique américaine à la République du Vietnam. C’est dans ce contexte que ma famille débarque à Saigon, en juillet 1961. Ma mère est française. Elle est d'une santé mentale fragile.  Mon père, Truong Buu Khanh, est un diplomate vietnamien, auparavant en poste à Washington DC. Nommé directeur de l'agence Vietnam-Presse, Papa fréquente assidûment le Palais de l’Indépendance où il fait office d’interprète quand le président Ngô Dinh Diêm reçoit des visiteurs anglophones. Il va ainsi observer de très près les manœuvres d'un gouvernement qui se débat entre nationalisme, rejet de la France coloniale, défiance et fascination pour l'Amérique.


Dans mon roman graphique intitulé Une si jolie petite guerre - Saigon, 1961-63 (titre ironique, bien sûr !), j'interroge mes souvenirs d'enfance pour brosser un portrait à la fois impressionniste et objectif de la capitale sud-vietnamienne livrée aux prémices d'une guerre qui s'intensifie. Tandis que les gros porteurs US débarquent un armement de plus en plus lourd, les attentats viêt-cong se multiplient. L'état d'urgence et la mobilisation générale sont décrétés au Sud. Des coups d'Etat sont ourdis par des généraux félons, qui aboutiront, le 1er novembre 1963, à l'assassinat du président Diem. Vingt et un jours plus tard, c’est Kennedy qui tombe sous les balles de Lee Harvey Oswald. Mêlant mon histoire familiale à la grande Histoire,  je  m'efforce de redonner vie à une époque, un lieu et des événements qui ont fait basculer le cours du monde. J'y analyse les causes de la plus grande défaite de l'Amérique, depuis le camp des vaincus, le camp de ceux que leurs adversaires  appellent les fantoches.

Marcelino Truong à l'INALCO

Marcelino TRUONG donnera une conférence à l'INALCO sur son roman graphique Une si jolie petite guerre (Denoël, 2012)

le mardi 11 décembre 2012, à 12h30
INALCO, 65 rue des Grands Moulins
Paris 13e (M° Bibliothèque F. Mitterrand)
Salle 5.09

La conférence sera suivie de la projection du film Mille jours à Saigon de Marie-Christine Courtès.


Pour moi, une chose est certaine : faute de s'entendre après la fin de la guerre d'Indochine en 1954 et ce, pour des raisons tantôt légitimes tantôt discutables, nationalistes ou patriotes vietnamiens, qu'ils soient de droite ou de gauche, ont fait un enfer d'un pays qui avait tout pour être un petit paradis.

Tous, autant qu'ils sont, ont refusé le dialogue et préféré les armes.

Ils ont introduit des serpents dans le jardin d'Eden.

J'aurais voulu que le Vietnam trouve sa propre voie. Qu'il soit ni français, ni américain, ni russe, ni chinois, mais juste vietnamien.

Né aux Philippines, en 1957, je porte le nom espagnol d'une rue de Manille, la calle San Marcelino. Je suis peintre, illustrateur et auteur de bandes dessinées. Je suis autodidacte, ayant choisi la voie artistique à 25 ans, après avoir achevé mes études à Sciences-Po Paris et à la Sorbonne (Agrégation d'anglais).

Mes illustrations paraissent régulièrement dans le quotidien français Libération et dans l'hebdomadaire féminin ELLE.

L'Asie - et surtout le Vietnam - sont mes sujets de prédilection. Parmi les livres pour la jeunesse que j'ai illustrés et écrits, mes préférés sont Une journée à Hanoi (Ed. Hachette Jeunesse, collection Demi-page, 1997) et  les quatre albums de la série Fleur d'eau (Ed. Gautier-Langereau, Hachette Jeunesse, Paris), dont l'action se déroule à Hôi An, avant la période coloniale.

Marcelino Truong


Các thao tác trên Tài liệu

Các số đặc biệt
Ủng hộ chúng tôi - Support Us
Kênh RSS
Giới thiệu Diễn Đàn Forum  

Để bạn đọc tiện theo dõi các tin mới, Diễn Đàn Forum cung cấp danh mục tin RSS :

www.diendan.org/DDF-cac-bai-moi/rss