Bạn đang ở: Trang chủ / Sáng tác / A celui qui est (ou pas) mon frère

A celui qui est (ou pas) mon frère

poème traduit par Nguyễn Ngọc Giao et Nguyễn Quang



A celui qui est (ou pas) mon frère


Đỗ Trung Quân



Moi

Un gars qui va entrer dans la soixantaine

A la sortie de la guerre la plus longue

de notre histoire

J’avais cru avoir échappé à la guerre

J’ai dû cependant me battre

Contre les fauteurs de génocide.

Tout ça c’est du passé

Puisque, vivant, je suis rentré

Rentré écrire des poèmes sur

 la lune, les nuages, le vent…

des poèmes pour enfants, des poèmes d’amour.

N’importe quoi, comme n’importe qui.

Aujourd’hui

Je me retrouve dans une manifestation,

Marchant à mon âge

Pauvre de moi, au milieu de tous ces jeunes

Je n’ai plus de souffle pour crier

J’ai mal aux genoux 

A battre le pavé j’ai mal aux genoux

Que celui qui a de la force se force

Que celui qui a du souffle souffle

Que celui qui n’a plus de souffle se traîne en silence

Pourquoi je vais à la manif ?

C’est bien simple

Les femmes y vont, même la poissonnière y va

L’étudiant y va

La jeune fille y va

Pour dire leurs vérités

Aux agresseurs

Aux hypocrites

Et à tous ceux qui s’apprêtent à vendre ce pays.

Agents de la sécurité, mes frères

Je sais bien, chacun doit faire son boulot

Faites votre boulot, mais ne frappez pas vos compatriotes

Ne leur tordez pas le bras, ne leur serrez pas le cou

Réservez ce traitement aux agresseurs

Depuis le temps que vous vivez sur nos impôts

Ce n’est pas convenable de nous taper dessus

Demain ces bandits viendront chez nous

Ils n’épargneront ni vous ni moi

On sera tous mis en prison.

Je dis ça, mais je le sais bien

Ce peuple ne se laissera pas faire

Mêmes les femmes se battront jusqu’à la dernière culotte

Ce peuple, même tout nu, continuera à défendre son pays

A vous voir maltraiter tous ces gens

Je vous dis : non, ça ne va pas.


texte original en vietnamien :

Trò chuyện với người (hoặc là) anh em (hoặc không)


traduit par Nguyễn Ngọc Giao et Nguyễn Quang



Note des traducteurs : Le poète Đỗ Trung Quân a participé à la manifestation du 5 juin 2011 devant le consulat de la République Populaire de Chine à Hồ Chí Minh Ville -- une manifestation analogue se tenait à la même heure devant l'ambassade de Chine à Hà Nội. Le pouvoir et ses organisations (Parti, Jeunesses Communistes, Universités...) ont tout fait pour dissuader les gens d'exprimer leur opposition aux agressions chinoises dans la Mer de l'Asie du Sud-Est. Des milliers de personnes, jeunes et vétérans, ont bravé l'interdit et défilé dans le calme et la dignité (ils ont rétitéré leurs manifestions le dimanche suivant, le 12 juin, et, selon nos informations, s'apprêtent à le faire demain, dimanche 19 juin). La police a empêché de nombreuses personnalités de se rendre aux manifestions et lors du défilé, des policiers en civil ont commis des violences contre des manifestants dont certains ont été amenés de force sous des prétextes fallacieux.

Các thao tác trên Tài liệu

Các số đặc biệt
Văn hóa - Nghệ thuật


Sách, văn hóa phẩm


Tranh ảnh

Ủng hộ chúng tôi - Support Us
Kênh RSS
Giới thiệu Diễn Đàn Forum  

Để bạn đọc tiện theo dõi các tin mới, Diễn Đàn Forum cung cấp danh mục tin RSS :

www.diendan.org/DDF-cac-bai-moi/rss