Bạn đang ở: Trang chủ / Việt Nam / Libérez Hồng Lê Thọ !

Libérez Hồng Lê Thọ !


HỒNG LÊ THỌ DOIT ÊTRE LIBÉRÉ
SUR LE CHAMP SANS CONDITION !


André Menras - Hồ Cương Quyết


Trop, c'est trop !

Lorsqu' à peine sorti des prisons de l'ancien régime je répondais aux invitations des différents mouvements politiques, religieux, syndicaux et humanitaires dans le monde entier pour témoigner de la barbarie du système pénitentiaire américano-saïgonnais, j’ai rencontré Thọ et ses amis, alors jeunes étudiants vietnamiens au Japon. Quelques heures de grande émotion où les larmes irrépressibles remplaçaient souvent les mots qui nous manquaient pour exprimer notre affection et notre colère solidaire.

Plus de trente ans après, nous nous sommes retrouvés à Saïgon où il vit d'une petite entreprise de cosmétiques. Il m'a raconté avec réserve, pour ne pas me choquer, les vicissitudes de la vie quotidienne et j'ai bien perçu sa désillusion et sa tristesse devant le spectacle lamentable de nos valeurs humanistes et libératrices confisquées, piétinées. Je sortais alors de ma cloche de verre où la notoriété et les honneurs m'avaient enfermé et d'où, faute de contact avec le terrain, je ne pouvais rien voir du vrai Vietnam.

Thọ n’est pas un homme de Parti. C’est un homme ouvert, très à l'écoute de l'étranger, parlant et écrivant couramment le français, l'anglais et le japonais. Mais son attachement à l'indépendance de son pays n'a jamais cédé un pouce. C'est donc, tout comme moi, un farouche opposant à la main mise chinoise sur l'ensemble de la vie du Vietnam par le bras musclé et sans état d'âme d'un parti communiste vietnamien dégénéré, dévoyé, détourné des valeurs populaires et nationales essentielles. Thọ est un intellectuel très pacifiste. Il est même quelquefois consensuel et n'aime pas aller au combat. Je me souviens, il y a quelques années, nous nous sommes engagés dans un mouvement lancé par le journal Thanh Niên pour procurer de l'eau douce aux militaires et aux habitants des îles de l'archipel Spratley (Trường Sa). Nous avons été tous les deux trompés et dépouillés de notre contribution avec un certain nombre de Việt Kiều qui avaient commencé à déclencher une collecte s'élevant alors à une vingtaine de milliers d'euros. Devant mon indignation et mes exigences de clarification, Thọ s'était alors montré tristement fataliste et résigné. Il n'aime pas les grosses vagues. Il n'a jamais participé à aucune manifestation de protestation contre les agressions chinoise sur la mer et les îles. Que ces manifestations soient interdites, tolérées ou télécommandées par le pouvoir. Il tient simplement son blog, avec constance, sérieux et abnégation malgré sa santé très fragile (diabète insuliné, première rupture d'anévrisme...). Il y recueille toutes sortes d'articles contradictoires extraits de journaux officiels ou du net, de l'étranger ou des régions. Il a des milliers de lecteurs quotidiens et ne commente les articles que très rarement. Et le voilà arrêté, « pris sur le fait » selon les termes de la police, en pleine nuit, il y a deux jours avec, comme crime « publier sur internet des articles au contenu mauvais, aux informations aberrantes qui affaiblissent le prestige et la confiance du peuple envers l'Etat , les organisations sociales, les citoyens, selon l'article 258 BLHS du Code pénal de la République Socialiste du Vietnam. »

En conclusion provisoire, selon cette loi scélérate et liberticide que ce parti de plus en plus ouvertement maoiste impose à près de 100 millions de citoyens, je fais figure d'un dangereux extrémiste comparé à mon ami Thọ. J'attends donc mon arrestation, lors de mon prochain séjour au Vietnam, mon pays. Pour de nouvelles retrouvailles. En attendant une chose est sûre : plus que jamais je me sens vietnamien aux côtés de Thọ, Lập, Đằng, Mẫm, Giàu et des milliers d’autres victimes des violences liberticides d'un parti collabo et qui ne baisseront jamais la tête devant la confiscation des valeurs humanistes pour lesquelles ils se sont battus et ils continuent de se battre avec le peuple du Vietnam. Pour que mon nom officiel vietnamien prennent encore plus de sens.

Mon ami Thọ, ceux qui touchent à ta santé devront en répondre au prix fort. Je te dis à bientôt.

Hồ Cương Quyết, André

Các thao tác trên Tài liệu

Các số đặc biệt
Văn hóa - Nghệ thuật


Sách, văn hóa phẩm


Tranh ảnh

Ủng hộ chúng tôi - Support Us
Kênh RSS
Giới thiệu Diễn Đàn Forum  

Để bạn đọc tiện theo dõi các tin mới, Diễn Đàn Forum cung cấp danh mục tin RSS :

www.diendan.org/DDF-cac-bai-moi/rss